5° Prix Annick Lansman : le blog de la Ligue

Je sais bien que c'est moins vivant que de papoter autour d'un verre, mais c'est bien là qu'il faut exprimer vos premières réactions à la lecture des textes...

Et le(la) premier(e) qui le fait sans tricher gagne une bouteille !

Écrire commentaire

Commentaires : 13
  • #1

    Jean-Noël (mercredi, 03 janvier 2018)

    Voilà je commence car je sais que vous détesterez être le premier ou la première...
    Je n'ai pas tout lu bien sûr, mais ça m'intéresse de savoir si vous avez été touchés par la générosité de "Pour l'amour de Mambi" et de "Olipo", par la poésie de "La petite fille aux tissus", par la langue de "Chant prépubère sur le bord de la grand-route", par l'étrangeté de "En terre se taire" ou l'appel à la révolte de "Deux petits indiens"...
    Bref, que vous n'hésitiez pas à partager ici vos impressions...
    Je continue ma lecture...
    A bientôt,

  • #2

    H. Fourgeot (mercredi, 03 janvier 2018 16:53)

    Et bien je termine juste "Chant prépubère...", et bon... certes le vocabulaire est là, et peut être même trop je trouve, pour donner le goût de la lecture du théâtre aux 9/10 ans. L'histoire est intéressante mais pour le coup, je pense trop... "enfantine", dans sa façon d'aborder ce sujet important, pour des spectateurs de 13 ans d'aujourd'hui. Je visualise ce texte plutôt sous forme d'un court métrage, ou même d'un récit poétique, mais pas sous forme d'une pièce de théâtre mi-chantée. Ceci bien entendu, n'est que mon petit opinion de débutante. Je continue ma lecture par... Clémence. A bientôt.

  • #3

    H. Fourgeot (mercredi, 03 janvier 2018 17:50)

    Haaaaaaa.... oui ! J'aime "Clémence". Elle parle vrai de la vraie vie, et avec tous les doutes et tout l'amour qu'elle ressent. Peut être pas évident de faire jouer une enfant de 10 ans par une adulte, avec toute cette délicatesse, sans grimer une gamine à la voix de crécelle ? Mais le défi est à relever. Le texte est actuel et clair pour les 9/10 ans. Il comporte suffisamment d'éléments contextuels pour imaginer les espaces. Et les moins de 13 ans pourront tout à fait s'y retrouver également. Peut être simplement à éclaircir le flou de la prise de conscience des soucis de son frère : pendant quelques lignes j'ai cru avoir sauté un paragraphe. Mais si peu. Bravo.

  • #4

    H. Fourgeot (jeudi, 04 janvier 2018 17:25)

    "Deux Petits indiens". Tout y est je crois. Tout. Que du bonheur à lire et réfléchir. Que de l'impatience et de l'espoir de le voir joué. Colle très bien à la lecture pour les 9/10 et aussi à la scène pour les moins de 13. Favoris.

  • #5

    Gilles (vendredi, 05 janvier 2018 14:36)

    Beaucoup de textes retenus en fonction de leur qualité d'écriture souvent originale, très travaillée, parfois trop comme pour "Chant prépubère". Le propos y est dilué dans une forme que je trouve artificielle. Globalement, c'est une belle sélection. Rien à redire. Actuellement, ce qui ressort pour moi est "Flammes" dont j'aime l'histoire racontée à travers une recherche formelle très abordable, fine et sensible. En revanche, "En terre Se taire" sur l'apprentissage du deuil me paraît cousu de fil de blanc. Que des bons sentiments ! On peut aussi s'intéresser à "Fortune". Il y a quelque chose de poétique qui touchera le jeune public. A bientôt.

  • #6

    joelle montmorency (vendredi, 05 janvier 2018 17:41)

    Vendredi 5 Janvier2018 (17h26)je viens de terminer "flammes" Ce texte me
    plait : bien écrit , poétique (je l'imagine mis en scène)
    j 'ai encore 5 textes à lire

  • #7

    Jean-Noël (dimanche, 07 janvier 2018 09:02)

    Bon, j'ai fini de lire...
    Comme pour les autres éditions, je vais "voter" très vite : comme je vais recevoir tous vos votes, et que je serai seul à les voir tous, je veux échapper à la tentation du "suivisme" ou à celle de la "correction"...
    Mais j'hésites bien entendu, car entre mes coups de cœur et le respect des critères, je ne suis pas certain de la concordance...

  • #8

    Dominique (mardi, 09 janvier 2018 18:36)

    Bonjour, envie de rebondir et de défendre le "chant prépubère", parce qu'il faut bien un peu de "conte -de randonnée", de "poésie -quasi-slam" et de fantaisie (cf le chant final avec l'ours -Baloo?) pour aborder le thème difficile de la violence paternelle! La fin, ouverte, échappe à toute leçon moralisatrice qui condamnerait le père ou assurerait au héros un happy end peu crédible. J'ai trouvé pour ma part "Clémence" bien confus; et Clémence confuse, et donneuse de leçons... et "les petits indiens" un peu trop "démonstratifs et didactiques", même si dialogues et situations sont rigolos parfois! Je préfère quant à moi les "choses " suggérées, comme l'histoire cachée derrière l'histoire de "Suspendue au néon". A suivre!!!

  • #9

    Gilles (mercredi, 10 janvier 2018 14:55)

    Tout à fait d'accord sur "Clémence". Il y a même quelque chose d'affecté dans l'écriture, mais le côté "donneuse de leçons" est peut-être à prendre au second degré. Je partage néanmoins ce jugement. Je viens de finir "Grizzly" sur l'absence. Bon début, mais la suite est plus confuse, un peu décevante. Quant à "La petite fille aux tissus", c'est tellement littéraire (à prendre dans le sens qu'on voudra !) que je me demande si ce n'est pas plutôt une sorte de récit oralisé pour adultes. Pour l'instant, je mets au-dessus du panier : "Flammes" et "Fortuna". Qui me démentira ? Il me reste trois textes à découvrir.

  • #10

    joëlle (vendredi, 12 janvier 2018 18:55)

    je ne souhaite pas me prononcer encore (j'ai fait une pose après la lecture de la
    petite fille aux tissus qui m'a emportée dans un monde imaginaire !!!!;;;
    tous ces morceaux de tissus qui se transforment )quelle matière de jeux pour des
    comédiens/ je reprends pour l'amour de Mambi demain puis Olipo pour finir
    à bientôt !

  • #11

    Luz (mardi, 16 janvier 2018 19:30)

    Je suis loin d’avoir terminé mais déjà un premier retour sur trois textes. « Chant pré pubère » m’a laissé un peu perplexe. La langue est belle par moment mais je l’imagine difficilement sur scène, peut être plus sous forme de court métrage en effet. Beaucoup de pistes dans les thèmes mais du mal à saisir le fil, la trame. L’ensemble m’aparait du coup désincarné. J’ai préféré « Clémence », le choix du point de vue de la petite sœur, la situation qui met du temps à se décanter et qui nous laisse imaginer plein de scenarii. La fin à mon sens est trop moralisante et didactique. Dans les « Deux petits indiens » la langue est vive, pétillante et le rythme sautillant. On a envie tout de suite de le jouer ou de l’entendre. J’ai trouvé intéressant de mettre des mots sur l’angoisse écologique que vivent les enfants. En revanche on est proche du texte à thèse et il nous manque un fil narratif. Allez hop je commence « Étendre des branches ».

  • #12

    Lore (mercredi, 17 janvier 2018 13:35)

    Pour ma part j'ai lu Flammes, Fortuna, Grizzly, Suspendue au Néon et Etendre ses branches sur le monde. J'ai un petit coup de cœur pour ce dernier ou j'ai beaucoup aimé l'utilisation de la symbolique pour traiter un sujet assez complexe et délicat. J'ai aussi apprécié Flammes que je trouve bien mené et intéressant. Grizzly me laisse un peu perplexe et je ne sais pas vraiment quoi en dire. Je suis par contre beaucoup plus réservée sur Suspendue au néon et Fortuna. La suite bientôt...

  • #13

    joelle (samedi, 20 janvier 2018 17:51)

    personne ne parle de "pour l'amour de Mambi" qui traite d'un sujet pourtant très
    présent (peut -être que c'est du déjà vu: mais! , mais!)c'est interessant.
    cette famille qui ,finalement réunit toute monde malgré les préjugés et l'ignorance , les liens qui se tissent ,le partage et la décision finale de la maman ,,,,,,c"est un beau pied de nez aux idées courantes,/ même si j'ai préféré "flammes" j'avoue avoir bien aimé(sauf certaines explications un peu trop lourdes

Laïque et indépendante, la Ligue de l'enseignement réunit des hommes et des femmes qui agissent au quotidien pour faire vivre la citoyenneté en favorisant l'accès de tous à l'éducation, la culture, les loisirs ou le sport.

Posez vos questions

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.